Halte forcée à Disneyland…

Fin février: escale d’une semaine à La Goméra. Écrin de verdure posé sur l’océan, ce petit bijou d’île nous a séduit par bien des aspects: paysages sublimes, calme, tranquillité instants magiques dans la forêt primaire de Garajonay couronnés par de bien belles rencontres et… par Le carnaval de San Sebastian!

      

     

        

Nelson aussi part en virée nocturne!

Départ samedi 3 mars à 5h du matin pour arriver de jour au port de Santa Cruz au Nord de Tenerife. Symboliquement, pour les garçons et moi, c’est la dernière nav du périple et enthousiaste je prévois des tonnes d’activités! Je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai l’impression que plus on s’organise plus il y’a d’imprévus..
13h30 peu de vent, le moteur capote puis lâche son ultime «teuf teuf»; c’est la panne sèche. Daniel plonge le nez dans la cale moteur durant plusieurs heures sans parvenir à le redémarrer. Outre les éléments olfactifs et le roulis que vous pourrez aisément imaginer, voici un tableau de la situation: le vent monte (au moins on peut s’éloigner de la côte), nous sommes au près secoués par 25 noeuds, la nuit tombe, les relents de gasoil que Félix tente de couvrir par des odeurs de vomis envahissent le carré… Bref c’est à ce moment précis qu’on se dit que ce serait bien d’avoir un plan B. Nous décidons alors d’approcher de la marina San Miguel au Sud de Tenerife pour jeter l’ancre et tenter de localiser la panne au calme. En faisant demi tour, nous apercevons à l’AIS ce qui dans ce contexte peut s’apparenter à un miracle: le voilier Macif 27! Quelques échanges VHF pour leur demander assistance et hop comme sur des roulettes, manœuvre de remorquage effectuée tout en douceur. Nos sauveurs nous larguent sur le quai de la station gasoil à couple d’un sous-marin; encore un grand merci merci merci!
Le lendemain, Daniel parvient à faire remarcher le moteur mais il fuit et il faut attendre lundi pour avoir les joints nécessaires à la réparation. L’occasion de faire une petite promenade en bord de mer. Au milieu des bâtiments et clubs de vacances en tout genre, Félix se réjouit de faire un tour à Disneyland! Heureusement ces zones de tourisme sont concentrées sur les côtes Sud des îles Canaries et l’on peut facilement passer à côté si l’on n’a pas de problèmes techniques à gérer. Par contre cela peut représenter une destination intéressante si vous souhaitez vous perfectionner en allemand…

Je reviens à notre fin de périple: nous reprenons la mer mardi matin pour rejoindre Santa Cruz. Même si nous sommes dans les préparatifs de retour depuis plusieurs semaines déjà, ces derniers jours comme happés par notre départ, tout s’accélère: des démarches administratives qui traînaillent, le séjour aux urgences suite à une chute de skate de Charli sur le poignet (pas de fracture, c’est déjà ça mais il est quand même platré à moitié; souvenirs, souvenirs!), sans oublier un sevrage express de papaye qui constituait l’aliment de base du petit déjeuner !D. On trouve quand même le temps de visiter un peu Tenerife et d’aller chatouiller les flancs du Teide qui nous narguait depuis Gran Canaria ou de La Gomera et le soir nous découvrons l’ambiance enflammée du… Carnavaaaal de Santa Cruz!

Arrivée au port de Santa Cruz

 

 

3500m!

 

   

           

Petit bilan qui semble bien laconique au vu de la profondeur des liens et de l’attache que nous portons à ces îles et à leurs habitants mais bon tout le monde est fatigué à bord alors voila :
« Diversité, ouverture, nature et culture! Des îles à vivre avec les fabuleux Canarios!
Beaucoup beaucoup de barrancos. Une grande joie et un peu de tristesse de les quitter…»
Nelson dort, on recueillera son opinion plus tard.

Hasta lego! Hasta pronto!

N’ayant pas le talent de Gilles Legardinier pour les remerciements, je vous adresse un grand merci, merci, merci! pour tous vos commentaires et vos messages et vos visites et tout et tout!

Le mot de la fin en silbo; langage utilisé autrefois par les Gomeros pour communiquer à travers les vallées, tendez l’oreille…

Cet article a été publié dans Côté mer et côté terre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Halte forcée à Disneyland…

  1. Christelle dit :

    Waow que d’aventures !!! Je vous souhaite un bon retour. Hasta pronto!!!

  2. Trop chouette le message final…
    Bon courage à Charli pour son retour à l’école blessé. Quel plaisir de vous lire, en espérant avoir bientôt d’autres nouvelles de la terre. Daniel, tu dois être en train de commencer à organiser ta remontée. Ici nous avons rencontré une famille dont les 2 garçons ont exactement l’âge des 2 vôtres. Autant dire qu’on ne voit plus beaucoup nos enfants. Qui sait, peut-être aurons nous l’occasion de voyager un peu ensemble l’an prochain… Plein de bises et bon retour à la maison.
    Anne So, François, Loup et Rose.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s